De la graine à la récolte : un guide complet pour la culture de plantes de cannabis à autofloraison

 

Les plantes de cannabis à autofloraison ont gagné en popularité parmi les cultivateurs en raison de leurs caractéristiques uniques et de leur facilité de culture. Contrairement aux variétés à photopériode, les plantes à autofloraison passent automatiquement du stade végétatif à la floraison, quel que soit le cycle lumineux. Si vous envisagez de cultiver des plantes de cannabis à autofloraison, voici un guide étape par étape pour vous aider à réussir votre récolte :

Choisissez les bonnes graines : Commencez par sélectionner des graines à autofloraison de haute qualité dans une banque Graines automatiques. Tenez compte de facteurs tels que la stabilité génétique, les effets souhaités et les caractéristiques de croissance. Les graines à autofloraison sont disponibles en différentes variétés, alors choisissez celles qui correspondent à vos préférences et à vos conditions de croissance.

Germination : Commencez par faire germer vos graines. Vous pouvez utiliser des méthodes telles que la méthode de l’essuie-tout ou planter directement les graines dans un petit récipient avec de la terre humide ou un milieu de germination. Maintenez un environnement chaud et humide pour faciliter une germination réussie. En quelques jours, les graines germeront et se développeront en semis.

Préparez l’espace de culture : déterminez si vous allez cultiver à l’intérieur ou à l’extérieur. À l’intérieur, installez une tente de culture appropriée ou un espace désigné avec une ventilation, un éclairage et un contrôle de la température appropriés. À l’extérieur, choisissez un endroit bien ensoleillé, avec un bon sol et une protection adéquate contre les parasites et les conditions météorologiques extrêmes.

Fournir un éclairage adéquat : Les plantes à autofloraison ont des exigences d’éclairage spécifiques. Si vous cultivez à l’intérieur, utilisez des lampes de culture de haute qualité telles que des lampes LED ou HPS. Pour des résultats optimaux, fournissez 18 à 20 heures de lumière par jour pendant tout le cycle de croissance. Cette exposition continue à la lumière aide à maximiser la croissance et le développement des plantes.

Gestion des nutriments : utilisez une solution nutritive bien équilibrée et spécifique au cannabis pour fournir les macronutriments nécessaires (azote, phosphore et potassium) et les micronutriments (calcium, magnésium, zinc, etc.) tout au long du cycle de vie de la plante. Suivez les directives de dosage recommandées et ajustez en fonction de la réponse de la plante. Faites attention de ne pas suralimenter, car les plantes à autofloraison sont généralement sensibles à la brûlure des nutriments.

Arrosage et pH : Maintenez de bonnes pratiques d’arrosage en permettant au sol de se dessécher légèrement entre les arrosages. Un arrosage excessif peut entraîner la pourriture des racines, tandis que le sous-arrosage peut stresser les plantes. Surveillez le niveau de pH de l’eau et assurez-vous qu’il se situe dans la plage appropriée (généralement entre 5,8 et 6,5) pour faciliter l’absorption des nutriments.

Formation et taille : Les plantes à autofloraison ont un temps de croissance limité, alors gardez les techniques de formation et de taille minimales. Des techniques douces de formation des plantes comme la formation à faible stress (LST) ou le repliage des feuilles peuvent aider à ouvrir la canopée et favoriser une meilleure pénétration de la lumière. La taille doit être faite avec parcimonie pour ne pas retarder la croissance de la plante.

Surveiller les conditions environnementales : surveillez et maintenez régulièrement les conditions environnementales dans l’espace de culture. Assurez une circulation d’air, une température (entre 20-28°C ou 68-82°F) et des niveaux d’humidité appropriés (environ 40-60% pendant la phase végétative, diminuant à 40-50% pendant la floraison). Évitez les fluctuations de température extrêmes ou une humidité élevée, car elles peuvent entraîner des problèmes de moisissures ou de parasites.

Floraison et récolte : Les plantes à autofloraison passeront automatiquement au stade de la floraison après quelques semaines. Pendant cette phase, surveillez de près les plantes pour détecter les signes de développement des bourgeons. Les variétés à autofloraison ont des temps de floraison plus courts (généralement 7 à 10 semaines), alors préparez-vous à une récolte plus rapide. Récoltez les plantes lorsque les bourgeons ont atteint leur niveau de maturité souhaité, comme indiqué par les pistils et la coloration des trichomes.

Séchage et affinage : Après la récolte, coupez soigneusement les bourgeons et suspendez-les dans un endroit frais, sombre et bien ventilé pour les faire sécher. Une fois que les bourgeons sont secs, transférez-les dans des récipients hermétiques pour le curing. Le séchage améliore la saveur, l’arôme et la qualité globale du produit final. Laissez les bourgeons durcir pendant quelques semaines, en rotant périodiquement les récipients pour libérer l’excès d’humidité.

En suivant ces étapes, vous pouvez cultiver avec succès des plants de cannabis à autofloraison, de la graine à la récolte. N’oubliez pas de rechercher et de comprendre les exigences spécifiques des variétés à autofloraison que vous choisissez, car elles peuvent varier légèrement. Avec des soins appropriés, vous profiterez des avantages d’une expérience de culture rapide et enrichissante.

Author: admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *